Comment réussir sa détox ! Les points clés auxquels faire attention.

Comment réussir sa détox ! Les points clés auxquels faire attention.

Au printemps, nous entendons parler de détox, partout. Dans les journaux, dans les rayons de nos magasins, lors des conversations entre amis. Mais, qu’est ce qu’une détox, réellement ? Pourquoi est-ce utile de détoxiquer son organisme ? Quels sont les points auxquels il faut faire attention ?

Toxiques, toxines, quels sont-ils ?

Notre organisme doit faire face à deux grands types de déchets : les toxines et les toxiques.

Les toxines sont issues du métabolisme cellulaire de notre organisme. Nos cellules, en fonctionnant, génèrent des déchets qui sont libérés dans les liquides du corps puis acheminés vers nos organes d’élimination. Notre corps est prévu pour ça, cela fait parti de son fonctionnement naturel. Les organes d’élimination (reins, foie, intestins, aidés parfois par les poumons et la peau) sont adaptés et calibrés pour assurer ce « nettoyage ».
Les toxines sont aussi issues de la dégradation de nos aliments. Lorsque les apports sont supérieurs aux besoins de l’organisme, le surplus est stocké ou éliminé, en fonction de la nature du déchet, du moment, de la disponibilité des organes d’éliminations et de votre vitalité. Par ailleurs, les aliments génèrent plus ou moins de déchets selon leur nature : matières grasses saturées ou pas, glucides simples ou complexes, sucres raffinés ou pas.

Les toxiques sont des déchets dits « exogènes » : venus de l’extérieur. Il y en a de plus en plus dans notre alimentation (conservateurs, colorants, pesticides, résidus médicamenteux, perturbateurs endocriniens…) mais également dans l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, les traitements chimiques que nous prenons parfois, les vaccins, les anesthésies, etc, sans oublier les gels douche, crèmes, produits de soin et de maquillage… Tout ce beau monde se retrouvent donc dans notre organisme et doit également être éliminé.

Comment notre corps élimine-t-il ces déchets ?

Malheureusement, les toxiques ne sont généralement pas des molécules naturelles et notre corps à parfois des difficultés à les reconnaitre et les traiter. Il peut arriver, par conséquent, que ces substances ne puissent pas être correctement prises en charge. Elles sont donc stockées dans l’organisme, dans les tissus adipeux, dans les articulations, dans notre appendice, etc.

Les toxiques sont, pour le plus grand nombre, des molécules « acides ». Notre corps surveille de près, en permanence, notre équilibre acido-basique. Or, lorsque notre organisme est surchargé de molécules acidifiantes, il doit réagir. Pour éliminer cette acidité, des minéraux vont être « accrochés » aux molécules acidifiantes afin « d’annuler l’effet acidifiant ». En cas de très grand nombre de molécules acidifiantes, la situation peut générer une utilisation massive de minéraux, et donc une déminéralisation de l’organisme, avant l’élimination.

Lorsque les déchets sont trop importants, qu’ils soient des toxines ou des toxiques, les organes d’élimination se retrouvent surchargés. Si les organes d’élimination sont surchargés, sur du long terme, ils vont s’épuiser, et vous avec ! La baisse de capacité d’élimination, due à la surcharge des organes, va provoquer un état d’intoxication de l’organisme, dans son ensemble.

Quelles sont les bonnes conditions pour faire une détox ?

Ce que nous appelons une détox, cela signifie : « donner un coup de pouce à l’organisme pour faire le ménage ».  Cela va demander de gros efforts à votre corps et principalement à vos organes d’élimination, pour mettre tous les déchets dehors. Cela suppose que le corps doit aller chercher les déchets dans les tissus de l’organisme, les emmener jusqu’au foie, pousser le foie à traiter l’ensemble, puis drainer le tout vers les portes de sorties de l’organisme.

Un corps en pleine forme (et un bon moral) : une détox demande beaucoup d’efforts au corps. Si vous sortez d’une période de fatigue ou de maladie, si vous êtes stressé, si vous êtes en pleine période intense professionnelle, etc… ce n’est pas le moment ! 

Des portes de sortie ouvertes : en plus clair, votre corps doit pouvoir éliminer tous ces déchets. Donc, si vous êtes constipés, si vous avez une difficulté rénale, ce n’est pas le moment non plus ! La raison est simple : si vous allez chercher les toxines dans les tissus de l’organisme mais que vous ne pouvez pas les pousser dehors, il vont tout simplement circuler dans votre corps et se fixer au petit bonheur la chance. Bref, il est préférable de ne pas provoquer cette situation !

Une période hors régime : effectivement, une détox peut aider à perdre quelques kilos, mais une détox n’est pas un régime ! Une détox n’est en aucun cas conseillée dans le cadre d’une perte de poids. Les cellules adipeuses sont les lieux de prédilection pour le stockage des toxines et des métaux lourds. Lorsque l’on perd du poids, on relargue les toxines dans l’organisme, qui doit évidemment les éliminer. Si vous cumulez régime et détox, ca pourrait devenir compliqué… Idéalement, on fait une détox et ensuite, plusieurs semaines plus tard, on peut entamer une démarche de perte de poids (mais, pour la même raison, sans perdre plus d’un kilo par mois !)

Un équilibre acido-basique correct : un état d’acidité n’est pas propice à la mise en place d’une détox. Mesurez votre pH urinaire vous donnera une indication de votre niveau d’acidité. En fonction de ce dernier, commencez par corriger l’acidose avant d’entamer une détox !

Les points clés d’une bonne détox

L’idée générale de la période de détox est de limiter les apports nutritionnels éventuellement générateurs de toxiques et soutenir la capacité des organes d’élimination dans leur travail. Ce n’est certes pas le moment de démarrer une démarche de perte de poids, mais ce n’est pas non plus le moment de surcharger vos assiettes !

– Réduisez les sucres (rappelons ici que le pain, les pâtes, les pomme de terre, les carottes etc… sont des sucres !)
– Ne mangez pas d’aliments raffinés, industriels, transformés
– Réduisez les apports en excitants : café, tabac, alcool
– Ne réduisez pas vos apports en bonnes huiles bio première pression à froid. Vous pouvez, et c’est conseillé car votre corps en a besoin, garder au minimum 2 cuillères à soupe d’huile oméga 3 par jour !
– Accompagnez vos repas, midi et soir, de légumes frais, bio, cuits et crus.


Aidez votre organisme à éliminer plus facilement : bains chauds, hammam, sport (non intensif), brossage à sec de la peau, …

Débloquez les portes de sorties si nécessaire : vous pouvez essayer le psyllium pour libérer une constipation, ou la cuillère d’huile (bio, vierge, pressée à froid) le matin à jeun. Il est également possible de réaliser un nettoyage du colon, tout à fait intéressant lors d’une détox pour aider le corps dans son nettoyage en profondeur. Des poires à lavement ou des bock à lavement sont faciles à trouver et très simples à utiliser.

De l’eau, de l’eau de l’eau, mais pas n’importe quelle eau ! Buvez au minimum 1,5 litre d’eau par jour, faiblement minéralisée. Découvrez tous nos conseils concernant l’eau de boisson sur notre article ici.

Dormez plus que d’habitude et essayer d’aller vous coucher vers 22h – 22h30.

Diner léger, au moins 2h avant d’aller vous coucher.

Buvez des jus de légumes bio, idéalement préparés à l’extracteur, afin d’apporter un maximum de minéraux et de micronutriments à l’organisme.

Dissociez vos apports alimentaires des principaux repas (sauf incompatibilité avec un souci de santé) : protéines et légumes à midi, glucides et légumes le soir. Limitez vos apports de viande à 2 fois par semaine. Pour le reste du temps, diversifiez grâce aux petits poissons gras, très bons pour la santé (maquereaux, sardines…) ou des protéines végétales.

Ne cumulez pas les apports détoxifiants : choisissez (avec l’aide d’un thérapeute si nécessaire) : desmodium, chlorella, chardon marie, sève de bouleau, radis noir, … ou choisissez un complexe déjà préparé avec les bons dosages.

Faites une détox sur minimum deux mois ! Il est préférable d’avoir un effet sur le long terme que de pratiquer un effet « coup de poing » qui ne fera que fatiguer votre organisme. Pour éliminer les déchets, le corps a besoin de temps !

Les compléments qui peuvent vous aider :

Il en existe un très grand nombre. Vous pouvez suivre les conseils de votre thérapeute, aller vers un complément que vous connaissez déjà et qui vous a réussi, aller demander conseil en boutique bio…

La sève de bouleau : grand draineur, bien connu depuis longtemps. Elle s’avère être diurétique et dépurative. Par ailleurs, elle est très reminéralisante, apporte beaucoup d’antioxydants et d’oligo-éléments. Elle cible plutôt une détox des reins. Pour les personnes acidifiées, c’est un bon choix.

Le radis noir : c’est un excellent nettoyant du foie et des reins. Par contre, à éviter si vous êtes fatigué.

L’artichaut : l’artichaut est un stimulant et protecteur hépatique. Il favorise les sécrétions biliaire et stimule la digestion. C’est également une approche fatigante pour le foie. A préconiser aux personnes en forme !

Le chardon-marie : c’est un bon draineur du foie, mais également un protecteur des cellules hépatiques. Il est également trop puissant si vous n’êtes pas en pleine forme. 

Pour une détox en profondeur, mais moins épuisante pour les organes : privilégiez le pissenlit !

Pour les terrains spécifiquement acidifiés : la pensée sauvage est un excellent draineur des acides et des reins. L’ortie (feuille !) est à la fois un reminéralisant et un détoxifiant rénal.

Le cassis est un détoxifiant léger mais général. Intéressant pour les phases de détox inter-saison.

Quels sont les signes de la détox ?

Quand la détox fonctionne, vous allez observer des changements dans votre organisme :

– des selles plus nombreuses ou plus abondantes. Une légère diarrhée est possible, cela dépend des compléments détoxifiants que vous allez choisir.

– des urines plus foncées

– éventuellement, des signes d’évacuation pulmonaire (expectoration épaisse)

– des sueurs plus odorantes et abondantes

– des boutons, éventuellement

Nettoyer votre organisme lui permettra de fonctionner de façon plus fluide et de mieux réagir aux attaques extérieures.

 

Bonne détox !

 

E. Klein

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.