Jardiner autrement, c’est possible !

Jardiner autrement, c’est possible !

Créer son propre jardin bio c’est possible,  jardiner autrement en préservant le sol et la vie de l’humus mais également en ménageant son dos et en privilégiant les cultures raisonnées, c’est possible  !

Près de 70% des français cultivent un potager, une jardinière sur un balcon ou un petit coin de jardin. Pourtant, le concept du jardinage bio semble encore bien confus pour beaucoup d’entre eux. Jardiner bio, c’est bon pour votre santé, bon pour votre jardin, bon pour l’environnement et ce n’est pas si compliqué. Voici quelques astuces pour comprendre par où débuter et pour s’équiper de manière adaptée.

Comprendre la biodiversité et préserver l’écosystème du potager

Votre jardin est constitué d’êtres vivants, de petits animaux mais aussi de plantes ou de champignons. L’ensemble de cette faune (insectes, oiseaux, petits mammifères) et de cette flore (plantes) se nomme la biocénose. Ils interagissent avec le biotope de votre jardin sur le sol et en sous-sol, et c’est cet ensemble d’échanges qui crée leur diversité et leur richesse.

1. Des espèces adaptées

Dans votre potager, c’est vous qui allez modifier l’environnement naturel et modeler cet espace selon vos désirs. Vous pourrez choisir les plantes les mieux adaptées à votre région et aux conditions climatiques. En observant votre jardin : exposition à la lumière, au vent, vous pourrez identifier les espèces à privilégier. A vous de sélectionner des variétés anciennes et robustes, de constituer des associations de plantes compatibles. Les plantes n’ont pas toutes le même besoin en eau. Un jardinier bio pensera également à sélectionner les variétés adaptées à la pluviométrie de la région.

2. Des alliés pour votre jardin

Vous pouvez faire en sorte d’inviter des insectes utiles en créant des petits espaces de végétation dense et variée riche en fleurs et variétés sauvages. Créer un refuge pour l’hiver avec un simple ensemble de branches sèches, un mur en pierre, un point d’eau, un tas de feuilles mortes où rapidement lézards, hérissons, grenouilles, araignées et coccinelles pourront venir se réfugier.

Leur présence permettra à l’ensemble de la biodiversité du lieux de reprendre ses droits. Et, pour vous, c’est une des meilleurs façons de prévenir les maladies et les ravageurs.

3. Des engrais naturels

Évidemment qui dit potager bio dit oublier les pesticides et utiliser des engrais naturels. Vous trouverez très facilement des engrais naturels dans les jardineries. Il existe 3 sortes d’engrais naturels,  d’origine végétale (ortie, compost…), animale (purin, arrêtes de poisson, coquilles d’œufs…) ou minérale (bouillie bordelaise). Vous pouvez également, à l’aide d’un composteur de jardin, produire votre propre terreau, et, à l’aide d’un composteur au Bokashi, produire un « jus d’engrais » facilement, à partir de vos déchets de cuisine.

4. Une nouvelle façon de jardiner

Pour ameublir votre sol vous avez tendance à bécher et à retourner la terre. Il est pourtant possible de le décompacter sans retournement. Aérez la terre de votre potager ne signifie pas qu’il faille chambouler tout l’équilibre que la nature a mis du temps à constituer. Nous vous avions décrit le fonctionnement de le fourche bêche du type grelinette ou aérofourche. Ses dents permettant un labour manuel efficace tout en préservant l’écosystème constitué.

Ne plus avoir à se fatiguer le dos et économiser ses forces

1. Jardiner efficacement sans effort

Jardiner autrement c’est aussi prendre soin de son corps et ménager ses efforts. Moins vous aurez de contraintes dans votre potager plus vous aurez envie de vous en occuper. Nous venons de vous parler de la fourche-bêche ou fourche bio qui préservera l’équilibre de votre jardin, elle prendra aussi soin de vos articulations. C’est effectivement un outil simple et malin, qui va décupler votre puissance et vous éviter de forcer.

Retrouvez l’Aérofourche sur notre site

L’aérofourche  dispose en plus d’une barre de force supplémentaire (par rapport à la grelinette) pour un meilleur appui.

2. Tous les outils à votre portée

Pour ne plus avoir à porter tous ses outils au jardin nous vous avons trouvé le couteau suisse du jardinier ! Un seul outil pour 8 gestes différents : bêcher, cultiver, creuser, couper, labourer, étaler, faire des sillons et tasser. Cela vous évitera des « allers-retours », des accessoires lourds à porter et un investissement inutile.

Imaginez une bêche multifonctions avec une tête en acier trempé (à haute teneur en carbone) et un manche en bois FSC, entièrement fabriquée en Angleterre.

3. Un outil astucieux contre les mauvais herbes

Les mauvaises herbes ne sont pas les ennemis que l’on croit, au contraire ! Il est préférable pour une belle harmonie dans votre jardin de couper les mauvaises herbes plutôt que de les arracher. Si en plus cela peut vous permettre de réduire vos efforts, autant se pencher sur la question. Dans la série outils malins pour le jardin, un indispensable du jardin bio : le coupe mauvaises herbes, avec sa tête compacte qui permet le désherbage même des bordures étroites et vous évite de vous pencher. Il vous permet de gagner du temps puisqu’il coupe à l’aller et au retour grâce à sa tête en acier trempé inoxydable.

Tous ces outils malins ainsi que d’autres accessoires et astuces pour potager bio sont à retrouver dans la boutique Vivre-Mieux dans la rubrique jardiner autrement.

Et vous, quelles sont vos astuces pour jardiner autrement ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.