Le compostage Bokashi, comment ça marche ?

Le compostage Bokashi, comment ça marche ?

Avez-vous déjà entendu parler du compostage Bokashi ? Il est désormais possible d’utiliser un composteur de cuisine sans désagrément, de créer un compost d’appartement sans vers.

Le Bokashi ou son de Bokashi, qu’est-ce que c’est ?

L’élément qui va permettre le compostage est appelé son de Bokashi, Bokashi starter, ou activateur de Bokashi. C’est un produit composé de son de céréales, on pourrait dire qu’il est vivant. Les micro-organismes qu’il contient vont entrainer une fermentation et transformer les déchets de cuisine en engrais (un compost foncé prêt pour le potager ou le jardin) et en jus d’engrais.

Cette pratique vient du  Japon où nombres de ménages et même de collectivité l’ont adoptée. Ce composteur de cuisine ou de balcon permet de créer son propre compost pour peu cher et sans utiliser de vers pour sa décomposition. On appelle cela un processus de fermentation anaérobie (sans oxygène).

Comment ça marche ?

Un composteur Bokashi ressemble à un grand seau étanche à l’air mais qui dispose d’un robinet pour récupérer le jus d’engrais.

Prise en main du composteur

C’est un accessoire très simple à utiliser et à adopter :

  1. On place une couche de déchets de cuisine découpés grossièrement dans le seau : fruits et légumes,  viande ou poisson, laitages, œufs, pain, café, thé. Les aliments peuvent être crus ou cuits. Contrairement au lombricompostage, ces aliments peuvent tous être compostés, même les agrumes. On peut même y placer des mouchoirs en papier, mais pas du papier. Les liquides sont également à proscrire.
  2. On saupoudre cette couche de déchets par une couche de son de Bokashi
  3. On tasse bien pour éliminer les bulles d’air
  4. On répète ces étapes jusqu’à avoir rempli le seau
  5. On ferme hermétiquement le seau
  6. Chaque jour, on élimine le jus d’engrais par le robinet
  7. Après 15 jours en été (un peu plus si il fait froid), le compost est prêt à être utilisé !

La taille du seau correspond à la quantité de déchets consommés par une famille de 4 personnes en 2 semaines.

Utilisation du compost et du jus de compost Bokashi

On peut utiliser ce compost une semaine avant les plantations dans le potager en l’enterrant et le mélangeant à la terre. Pour cela, on utilise environ 500 grammes de compost pour 1 mètre carré de jardin. Le mieux étant de placer l’engrais assez en profondeur à une vingtaine de centimètres.

Attention, le pH du compost obtenu est très acide : il vous faudra attendre un peu avant de semer ou planter dans la terre où vous l’avez mélangé.

Le jus est extrêmement riches en éléments nutritif pour les plantes et les fleurs. Il a besoin d’être dilué pour être utilisé en proportion de 1/100.

Le jus n’aide pas seulement les plantations : il peut aussi donner un petit coup de pouce à votre fosse septique (dans ce cas pas la peine de le diluer).

Avantages du compostage Bokashi

Le compost est très riche :
Les aliments compostés ne chauffent pas et préservent donc tous leurs nutriments, il permettent ensuite d’apporter aux sols et plantes tous les micro-organismes nécessaires. On évite aussi la production de gaz à effet de serre.

Il se fait très vite :
On dispose de jus tous les jours et de compost au bout de 15 jours.

Ce système est très facile :
Pas besoin de mélanger, pas de présence de vers, pas de rongeurs ou de petites bêtes attirées par le compost.

Tout est recyclé :
La liste des produits à composter est très variée et beaucoup plus vaste que pour le lombricompostage ou le compostage classique : fruits, légumes, agrumes, viande ou poisson, laitages, œufs, pain, café, thé.

Le mélange est enfermé dans un contenant hermétique :
On évite les problèmes fréquents de présence de rongeurs en compostage classique.

On peut pratiquer ce type de compostage à petite ou grande échelle.

Inconvénients du Bokashi

Si le bac de compostage Bokashi dégage une odeur forte ce n’est pas normal : le processus n’a pas été respecté (trop de liquide ou pas assez de son de Bokashi). Avec une utilisation normale l’odeur n’est donc pas désagréable mais cela ne signifie pas que le processus soit totalement inodore, on peut sentir une légère odeur âcre.

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour,
    j’ai visiblement raté quelque chose car l’odeur est abominable, le jus récupéré dans un pot que je n’utilise pas tout de suite fermente dans le pot (il se développe une sorte de moisissure blanchâtre au dessus ) et a une odeur également immonde…. mon seau est presque plein, comment puis je récupérer « le coup »? Le mode d’emploi précise une dose de 20ml mais pour quelle quantité de légumes???
    je vous remercie !
    Sylvie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.