Pourquoi les aliments déshydratés sont-ils bons pour la santé ?

Pourquoi les aliments déshydratés sont-ils bons pour la santé ?

Les bons légumes séchés au soleil du temps de nos ancêtres… Quel régal !

Les aliments déshydratés font toujours parti de notre alimentation : les tomates séchées dans les salades fraiches d’été, les chips de fruits et de légumes savoureuses et croquantes, les préparations crues maison…   Les aliments déshydratés sont délicieux.

Connus depuis bien longtemps, la déshydratation était, avant tout, un moyen de conservation. Les anciens déshydrataient les aliments (viande, légumes, fruits) grâce à des séchoirs artisanaux ou simplement au soleil, pour conserver leur nourriture très longtemps, sans risque. En effet, la déshydratation n’est pas une cuisson, mais bien une technique qui élimine l’eau contenu dans les aliments, par évaporation, grâce à l’action de la chaleur douce et/ou de l’aération. Et, sans eau : pas de bactérie !

Au-delà du goût, un apport santé exceptionnel

Notre alimentation est notre première source de santé. Les vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes, etc… que nos aliments nous apportent sont les « briques » qui composent notre corps. Nous avons que le traitement des aliments (produits préparés, hydrogénisation des lipides, transformation à haute température… détruisent une bonne partie des micronutriments pourtant si importants. 

La cuisson, même lorsque l’on utilise des produits frais, détruit également une grande partie des vitamines et des oligo-éléments. Seuls les minéraux ne craignent pas la montée en température.

A l’heure où les aliments nous apportent de moins en moins de nutriments à cause de l’appauvrissement des sols et des traitements, des carences sont de plus en plus souvent constatées, même chez les personnes qui s’alimentent de fruits et légumes crus régulièrement.

Grâce à la déshydratation, vous pouvez préparer de très nombreuses recettes, qui seront ensuite à votre disposition longtemps : vous pouvez ainsi manger certains fruits et légumes hors des saisons.

Vous pouvez préparer :

  • des fruits et légumes à croquer
  • des chips de fruits et de légumes
  • de la viande séchée
  • des crackers
  • des barres de céréales maison, des cookies
  • des gâteaux et plats crus
  • des bases pour des soupes instantanées
  • des poudres d’herbes aromatiques séchées
  • des infusions maison
  • des yaourts
  • des fromages maison

La déshydratation en pratique

L’achat d’un déshydrateur nécessite un peu de réflexion. Il existe de nombreux modèles sur le marché. En fonction de l’estimation de vos besoins, comparez les capacités de déshydratation. En général, les appareils sont munis de plateaux de séchage. Combien de plateaux vous seront nécessaires ? Les surfaces de déshydratation sont habituellement exprimées en cm2.

Pour les préparations liquides : pensez à prendre un déshydrateur muni de plateaux non troués, ou mieux encore, un modèle qui propose des feuilles de déshydratation adaptées aux plateaux perforés classiques.
Le coût d’utilisation est en général très faible. Un déshydrateur consomme en général environ l’équivalent de 6 à 10 centimes d’€ de l’heure.

Une porte en verre vous permettra de surveiller vos préparation sans ouvrir l’appareil.

Un déshydrateur que vous comptez installer dans une pièce de vie ne devra pas faire trop de bruit.

Déshydrateur Sédona combo

Déshydrateur Sédona Express

 

Un goût exceptionnel

La déshydratation concentre les goûts. C’est ainsi que certains aliments déshydratés sont beaucoup plus gouteux que lorsqu’ils sont consommés frais.
Par contre, attention : la déshydratation concentre aussi le sucre. Manger des figues séchées, par exemple, risque de vous apporter beaucoup de calories si vous en mangez trop.

Les astuces pour conserver au maximum les micro-nutriments de nos aliments

Au-delà de la déshydratation, voici quelques astuces pour conserver un maximum de nutriments dans vos aliments.

Ne faites pas tremper dans l’eau vos fruits et légumes. Les vitamines fuient dans l’eau, lors d’un trempage. Rincer et laver, oui, bien sûr, mais pas tremper !

Conserver la peau : la plupart des vitamines sont dans le peau des fruits et des légumes. Laver bien vos aliments, mais idéalement, ne les épluchez pas.

Ne laisser pas les préparations à la lumière et à l’air libre. Une fois le fruit ou le légumes découpé ou pelé, les vitamines s’oxyde au contact de l’air et de la lumière. Evitez donc de les laisser attendre longtemps. Une conservation dans des bocaux sous vide, en verre teinté, ou stockés loin de la lumière, est préférable.

Et, le dernier mais le plus important : manger bio ! Evidemment, si vos aliments ne sont pas bio : épluchez les, trempez les… idéalement, ne les mangez pas…

 

E. Klein

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.